depeche_2021_1.jpg
Pamiers. Guy Mollard, un artiste engagé au service
de la galerie "Art +"
depeche_2021_2.jpg
depeche_2021_3.jpg

La galerie des Carmes n’en finit pas de se renouveler. Il y a quelques jours, « Art+ » accueillait Isabelle Delpont, maître dans l’ikebana, l’art floral japonais. La fondatrice de l’école Amagado, à Varilhes, a ainsi composé des bouquets dans le style «ohara».

Les participants à cette soirée tout en poésie ont également pu apprécier les dernière heures de l’exposition « Kenosis II » de Guy Mollard, l’un des artistes qui permet à cet espace culturel de vivre.
« ART+ » a été fondée il y a une dizaine d’années par Daniel Despothuis, notamment, qui est un peintre bien connu des Appaméens, pour promouvoir les talents d’artistes vivants. Gérée par des bénévoles réunis en association, la galerie organise cinq à six expositions annuelles de trois semaines chacune.

Mais derrière les cimaises et les toiles, Guy Mollard travaille toute l’année. Cet artiste atypique a, durant toute sa vie professionnelle, œuvré dans l’import-export. Il voyageait beaucoup en Extrême-Orient à la recherche de collections de fleurs en tissu ou en papier pour la décoration et les rayons de luxe de grands magasins. Rien à voir avec la peinture, sauf « pour la recherche de l’esthétisme et pour les couleurs, qui se mettent en place toutes seules ! »

« Ce sont les couleurs qui commandent »
Une fois à la retraite l’envie de peindre refait surface. Entre couleurs et lumière, ses peintures abstraites évoquent sa Méditerranée natale. Il a intitulé sa dernière exposition « Kenosis II » qui renvoie à l’action de vider, de se dépouiller de toute chose.
Ce qualificatif peut effectivement s’appliquer aux peintures de Guy Mollard. Il applique au couteau de la peinture à l’huile sur des toiles de lin ou de coton avant d’utiliser pléthore de couleurs qu’il pose en couches successives et épaisses. « Ce sont les couleurs qui commandent : quand je saisi une toile vierge, je ne sais pas ce qui va advenir car la peinture est devenue une envie irrépressible ! » explique-t-il. Et d’ajouter : « Si mon travail suscite une sensibilité, une curiosité, une envie de connaître, alors je serai satisfait ».

L’artiste tient à remercier Sylvie Alonzo et Edwige Séris, deux bénévoles sur qui il peut compter. « Elles mettent grand soin à disposer les œuvres ».
Il faut rappeler que l’association gestionnaire ne perçoit rien sur la vente des œuvres et doit s’acquitter d’un loyer. Les bénévoles* sont donc essentiels pour accueillir le public lors des expositions. Sans oublier les conférences, spectacles et concerts qui sont régulièrement organisés pour faire vivre le centre d’art contemporain.

Catherine Pitat
 

* Toute aide sera la bienvenue : lescarmes.art@gmail.com

Reportage réalisé par Laurence d'AzinatTv le 14 octobre 2021

Trois ans après Kenosis I, Guy Mollard revient avec sa toute nouvelle exposition, que vous pourrez admirer jusqu’au 30 octobre à la Galerie des Carmes à Pamiers.

 

kenosis : « action de vider, de se dépouiller de toute chose ».

« C’est une libération« , nous explique l’artiste Guy Mollard « on se libère de ses émotions, de ses sentiments pour laisser la place à une nouvelle écriture, une nouvelle création« .
 

L’exposition comprend plus de 80 toiles abstraites, au couteau, sur toile de lin ou de coton. Une harmonie de lignes et de couleurs.
 

Mais comme se sont les artistes qui en parlent le mieux, on écoute Guy Mollard.

IFCAP Saint Paul de Jarrat
IFCAP - Oeuvre de Guy Mollard
Exposition Guy MOLLARD
Visite écoliers à l'exposition de Guy MOLLARD